La Palissade

Nicolas Waltefaugle

Vernissage jeudi 24 novembre à 18h30 – Galerie du CRI des Lumières

Du 24 novembre au 15 janvier 2017
14h-18h / WE: 10H-12H et 14H-18H – FERMÉ le MARDI

Exposition co-produite par la Maison de l’architecture de Lorraine

Présentation

bon voilà c’est Eric Didym qui me demande d’écrire un texte sur l’exposition qui aura lieu dans la galerie Le Cri Des Lumières au château de Lunéville en novembre alors je m’y colle presque à la bourre avec l’envie d’y aller de façon directe vite genre dépêche AFP quoi un peu comme la journaliste avec qui je partage mon bureau un peu comme le ressenti que j’ai eu la première fois qu’on s’est parlé Eric et moi à fond pas une minute à perdre on a plongé dans un dialogue dont le ton est monté à une vitesse incroyable bon on s’est finalement compris et le résultat le voilà presque l’exposition qui arrive avec images projetées derrière un dispositif conçu pour barrer la vue mais aussi exciter la curiosité est cadrer le regard un peu comme un photographe ou quelqu’un de curieux encore c’est la même chose la Palissade c’est son nom au dispositif parce que j’aime bien aussi quand les expos photos ne sont pas seulement des expos de tirages il y a les livres pour ça j’aime bien l’immersion c’est pour ça que je fais de la photo de chantier d’ailleurs parce qu’elle rend l’architecture plus riche que ce que veulent bien en montrer les principaux intéressés parce que vous en avez pas marre aussi des fois de ces photos au style publicitaire ciel bleu mobilier design pareilles partout tout le temps le chantier c’est l’architecture quand elle soulève sa robe quand elle se montre quand elle est impudique qu’elle est bruyante et qu’elle s’exprime qu’elle s’érige et qu’elle est là dans le temps qui se fait en direct avec ces aléas ces conditions météos jamais maitrisées et surtout ces hommes très peu de femmes qui travaillent parce que faut bien gagner sa vie mais faut surtout bien faire quelque chose et bien faire c’est aussi bien le faire et Eric je crois qu’il aime bien faire les choses parce que quand on s’est vu sur place pour préparer l’expo il a compris il a dialogué il a partagé mon inspiration on avance on se parle vite sans ponctuation en même temps on décide aussi de présenter dans l’espace proprement dit de la galerie des photos d’ouvriers en grand format pour que le public et eux les ouvriers se rencontrent se connectent pourquoi pas mais bon je suis pas dupe ce sont simplement des photos la connexion elle s’est faite au moment de la prise de vue quand au cours d’une journée comme les autres sur un chantier je leur ai demandé de s’arrêter un instant et de poser là où ils étaient comme ils étaient petite pause

petite pause quelle bonne idée quand on écrit de cette façon non quoi qu’il en soit la démarche est collective les hommes des chantiers et les architectes et Eric et Claude Philippot qui a tiré les images et Sebastien Grisey et la Maison de l’Architecture de Lorraine et Christophe Aubertin qui a conçu la Palissade et tout ceux qui m’ont aidé à la réaliser font ici l’exposition merci à tous

Biographie

Extrait: “Nicolas Waltefaugle sait très tôt qu’il sera photographe. Il se lance il y a 20 ans, diplôme en poche. Il consacre alors ses premiers reportages aux Parcs Naturels Régionaux dont il documente le patrimoine naturel et paysager. Cet œil et ce goût pour le paysage le conduisent naturellement au début des années 2000 à voyager et travailler en Belgique, en Bosnie et en Norvège où il s’installe pour enseigner la photographie. Rapidement, la richesse des paysages scandinaves et l’esthétique qu’il côtoie s’imposent dans son objectif. Là-bas il va développer une sensibilité à l’architecture contemporaine et à ce qu’elle maîtrise du temps, de l’espace et de la forme et de la lumière.[…]
Il est aujourd’hui spécialisé dans la photographie d’architecture contemporaine en France et à l’étranger pour le compte d’architectes, paysagistes, maîtres d’œuvres et maîtres d’ouvrage pour lesquels il donne à voir l’évolution et l’aboutissement des projets et la vie des chantiers. Il capture le portrait d’une œuvre architecturale, sans jamais se laisser enfermer par le cadre formel et structuré de l’architecture, en prenant autant de libertés que possible.[…]”
Site de l’artiste: Nicolas Waltefaugle

Partenaires

Maison de l’architecture de Lorraine, Ministère de la Culture et de la Communication, Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Château des Lumières