“LE PAYSAGE FAMILIAL D’AUJOURD’HUI”

LUDMILLA CERVENY ET LES PARTICIPANTS AUX ATELIERS

du 6 AVRIL au 19 JUIN 2022
DU MERCREDI AU SAMEDI DE 14H à 18h

INAUGURATION LE MERCREDI 6 AVRIL À 17H30 – galerie du cri des lumieres – CHÂTEAU DE LUNÉVILLE -commun sud

“Le paysage familial d’aujourd’hui”

Projet d’un atelier photographique entrecroisé à une résidence d’artiste.
Projet réalisé sur le Quartier Ancien et sur le quartier Niederbroon-Zola et avec les habitants de Lunéville, dans le cadre de la politique de la ville.

Présentation

Aujourd’hui les contours de la famille contemporaine se modifient profondément. Séparations et recompositions familiales en sont les exemples les plus visibles. Pour autant, les changements affectant les relations familiales et les pratiques éducatives sont, quant à eux, beaucoup moins évidents.

Marquée par la montée de l’individualisme mais toujours pourvoyeuse de solidarité, la famille est aujourd’hui considérée comme une institution en mutation. Autant que la multiplication des naissances hors mariage et la conversion du concubinage en mode de vie durable, l’affirmation des identités personnelles et la transformation des relations entre parents et enfant contribuent à dessiner un nouveau paysage familial. À la famille « traditionnelle », où les rôles étaient strictement codifiés, succède ainsi un espace privé dont les modes de régulation sont plus souples et plus ouverts.

Essayer de définir « le paysage familial d’aujourd’hui », c’est plus encore revenir sur les notions de l’intime, des sentiments, des relations humaines, et de la représentation de soi à travers sa propre famille. Dans l’organisation de la vie sociale, la famille constitue une structure fondamentale.

Peut-on considérer la famille restreinte (parents-enfants) comme une structure sociale naturelle et universelle ?
La famille est-elle d’abord une institution sociale définie par des règles et des exigences d’ordre culturel ?

La famille est universellement présente quel que soit le type de société. En fonction de sa structure démographique, de son organisation économique et de ses croyances religieuses chaque société imprime à la famille des traits originaux.

Existe-t-il un modèle de famille dont on puisse dire qu’il constitue la base commune de toutes sociétés humaines, ou le terme de famille n’est qu’une étiquette commode pour désigner des formations plus hétérogènes.

Au reste combien est déplaisant ce parti scientifique de traiter la famille comme si elle était uniquement un tissu de contraintes et de rites ou on la code comme un groupe d’appartenance immédiate, ou bien on en fait un nœud de conflits et de refoulement.

 

Dans notre projet « le paysage familial d’aujourd’hui» nous allons tenter de répondre à toutes ces interrogations. Nous allons nous intéresser aux familles lunévilloises qui habitent les quartiers de Niederbroon Zola et le quartier ancien mais il n’est absolument pas exclu d’étendre notre projet sur l’ensemble de la ville afin d’avoir un meilleur échantillon représentatif de la famille lunévilloise. Il ne s’agit pas de dresser une carte détaillée des différentes familles existantes sur le territoire concerné.

La liste sera forcément non exhaustive. Nous nous attacherons toutefois à travailler sur les populations les plus représentatives mais également sur des familles atypiques : De différents milieux sociaux professionnels, de l’ouvrier au cadre supérieur. De culture et de religions différentes : Chrétien, juive et musulmane… Famille de « souche » ou immigrés ou issu de l’immigration… Famille recomposée, divorcée, séparée… La liste est longue et très diversifiée.

partenaires

En partenariat avec le Ministère de la culture, la Région Grand Estle Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, le Château de Lunéville, l’OPH de Lunéville à Baccarat.

© Ludmilla Cerveny