Meteor

Sabrina Karp

Vernissage jeudi 06 octobre à 18h30 – Galerie du CRI des Lumières

Du 06 octobre au 13 novembre 2016
14h-18h / WE: 10H-12H et 14H-18H – FERMÉ MARDI

Exposition dans le cadre du dispositif d’aide à la production.
En co-production avec la Maison de la Culture de Metz

mot de l’artiste

“Sabrina Karp pose, à mon sens, une question importante : qu’est-ce que la représentation photographique ? A l’évidence, rien qui n’en sort, rien qui ne s’en extrait, tout s’y maintient. Les photographies présentées dans cette exposition offrent une visibilité bienveillante à ce qui est habituellement destiné à être maintenu dans l’obscurité. Un tout y est contenu. Un tout est un monde autonome. Une image est surtout la représentation d’une certaine réalité.
Le cinéaste André S. Labarthe a écrit un jour que « le réel n’est pas à l’origine du documentaire, il en est la récompense ».
Sabrina Karp pose dans son regard sur un monde à la lisière, à la limite de l’ordinaire, du banal et du quotidien, en attendant que ce réel même se révèle.
Il faut du temps pour l’apercevoir – le temps du regard – car il se situe toujours dans les interstices, une marginalité dirait-on. Parfois, le réel en émerge, parfois il s’y dissimule. Des figures aspirées par les profondeurs de ce monde particulier y survivent : des personnages sans ombre, accidentés, naufragés, juste en survie parce que la vie, elle-même est trop ennuyeuse.
La photographe les capte avant disparition. Ce sont déjà des souvenirs, des vestiges d’un espace et d’un temps disparus. Ce sont des spectres qui s’évanouiront dans l’esprit des visiteurs.” Sabrina Karp par Jean-François Diana

Biographie

“J’ai 36 ans et je vis et travaille à Metz en Lorraine. Autodidacte, c’est lors d’un périple culturel de près d’un an en Asie du Sud-Est que je m’achète mon premier appareil photo.
Je comprends rapidement que ce médium fera partie intégrante de ma vie. A mon retour en France, je consacre 18 mois à l’apprentissage de la photographie. J’ enrichis ma culture photographique et participe à différents workshops avec des auteurs comme Sluban Klavdij, Claudine Doury, Jean-Christophe Béchet et Géraldine Lay ainsi qu’à des masterclass avec Alix Häfner.
Mon approche photographique est essentiellement basée sur le thème de la mémoire. Les notions d’absence et de disparition sont omniprésentes dans mon travail.”

“Aujourd’hui, la photographie est pour moi une évidence, mon moyen d’expression.”

partenaires

Maison de la Culture et des Loisirs de Metz, Ministère de la Culture et de la Communication, Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Château des Lumières