“vietnam nord-sud”
de patrick chauvel et doàn cong tinh, chu chi thanh, mai nam, hùa kiêm, minh dao,luong nghia dung, ngoc dàn, vu ba

et “guerre ici” de patrick chauvel

En partenariat avec le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et la fondation Patrick Chauvel

vernissage jeudi 4 octobre 2018 :

18h : Conférence de Patrick CHAUVEL
Chapelle du château

19h : Performance de la compagnie OSMOSIS
Galerie du CRI des Lumières

19h30 : Vernissages des expositions “Vietnam Nord-Sud” et “Guerre Ici”
Galerie du CRI des Lumières et Espace Vayringe

expositions DU 4 OCTOBReAU 31 DÉCEMBRE 2018
14H-18H / WE:10H-12H ET 14H-18H FERMÉ LE MARDI 

“vietnam NORD-sud”

Il y a 40 ans, la guerre du Vietnam se terminait. Ce fut l’un des conflits les plus médiatisés. Côté américain la presse avait une totale liberté, au point qu’elle a sans doute influencé en partie le désengagement de l’armée Américaine, ce qui a eu pour conséquence la débâcle de l’armée Sud-vietnamienne. On a beaucoup vu les images de grands photographes, ceux qui ont travaillé sous les tapis de bombes des B52, le long des pistes Ho Chi Minh. On ne connaît pas “Ceux du Nord”.

“GUERRE ICI”

l’exposition “Guerre ici” est une alerte. Une projection dans l’espace. Les combats dans nos villes, dans nos rues, qui envahissent notre quotidien. Ce sont deux photos superposées qui font venir la guerre ici chez nous. Des créations qui permettent de ressentir un court instant ce que vivent les victimes de guerre. (…) Ces photomontages sont une guerre contre l’oubli. Pour ne plus entendre : “On ne savait pas !” L’artiste introduit la guerre en transposant ses photographies les plus frappantes devant les monuments emblématiques de nos villes, dans des lieux qui nous sont familiers. Annulant ainsi la distance, la réalité de la guerre interpelle, trouble. Un questionnement émerge : et si la guerre était sous nos fenêtres, dans nos propres villes ? Comment voyons-nous la violence ailleurs, alors que nous sommes en paix ? Et comment concevoir cette réalité, devenue si proche par les photomontages joignant le lointain à notre décor quotidien ? A travers ce questionnement, l’artiste dresse un contrat sans appel : notre réalité est toujours unanime lors des conflits et des famines(…)

mot de l’artiste

Patrick Chauvel atteste qu’il était témoin d’une guerre civile et qu’il racontait son histoire à travers la tritesse, la fatigue et la désillusion tout en pensant aux hommes qui étaient à ses côtés. Il a voulu rendre hommage à ces photographes Vietnamiens méconnus qui sont la mémoire de tout un peuple.

Biographie

Patrick Chauvel est né le 7 avril 1949 à Paris, petit-fils de Jean Chauvel (ambassadeur), fils de Jean-François Chauvel (journaliste) et neveu de Pierre Schoendoerffer. Passionné par le travail de son père, il décide à 17 ans d’être grand reporter photo. En 1970, il travaille pour l’agence Française de photojournalisme Sipa Press et cinq ans après il rejoint l’agence photographique française Sygma. En 2014, il crée l’association de préfiguration de la Fondation Patrick Chauvel destinée à rassembler l’ensemble de son travail, à créer une plateforme de réflexion sur le métier de reporter de guerre et à servir de relais entre les générations en mettant en avant le travail de photographes peu connus.

partenaires

le Ministère de la Culture, la Région Grand Est, le Conseil départemental de Meurte-et-Moselle, la ville de Lunéville, et le Château de Lunéville